Drivers de diodes laser – LYDYA Q-CW

Les drivers de diodes laser LYDYA Q-CW délivrent des impulsions de courant.

Caractéristiques du drivers de diodes laser

  • Conçu pour piloter diodes, barres et stacks.
  • Auto-adaptation à la charge.
  • Circuits de protection des diodes.
  • Générateur de fonctions interne.
  • Génération d’un signal de déclenchement d’interrupteur optique (Cellule de Pockels ou acousto-optique).
  • Capable de piloter un système laser complet.
  • Disponible en 1 ou 2 voies.
  • Jeu d’Entrées / Sorties Logiques pour pilotage d’un équipement laser complet.
  • Acquisition Analogique sur 12 bits (pour mesureur de puissance par exemple).
  • Interfaces RS-232 / 485.
  • Entièrement contrôlable par logiciel / Logiciel DCC™ fourni (Driver commande center).
  • DLL Windows compatible, pour intégration du pilotage dans logiciel spécifique utilisateur (option).
  • Format rack industriel 19 » – hauteur : 2U.

Points forts

BIEN PLUS QU’UN SIMPLE DRIVERS DE DIODES LASERS…

Grâce à ses fonctions intégrées de gestion des servitudes du laser, LYDYA™ se substitue avantageusement aux traditionnels systèmes hétérogènes (driver, alimentations, cartes d’entrées/sorties, etc…) qui impliquent toujours un développement logiciel coûteux.

LYDYA™ dispose d’entrées / sorties lui permettant d’assurer notamment :

 

  • le déclenchement d’une cellule de Pockels ou d’une cellule acousto-optique.
  • la gestion des obturateurs intracavité et extracavité.
  • le réglage de l’angle de rotation des cristaux SHG (Second Harmonic Generator) et THG (Third Harmonic Generator).
  • la mesure de la puissance optique (Entrée 0 – 10V).
  • la sécurité de température des diodes.
  • le contrôle de l’état des éléments du laser.
  • le contrôle du système de refroidissement.
  • les sécurités laser …

 

LYDYA™ rend possible le contrôle d’un système laser complet avec un seul instrument et à travers une seule interface logicielle.

Logiciel de contrôle

  • Entièrement contrôlable par logiciel.
  • Logiciel DCC (Driver Command Center) fourni en standard.
  • Pilotage par le logiciel DCC de la consigne de courant, de la largeur d’impulsion, de la fréquence des impulsions, du délai de déclenchement entre les impulsions et la cellule de Pockels, de l’ouverture / fermeture des obturateurs intracavité et extracavité, de l’angle de rotation des cristaux SHG et THG doubleurs et tripleurs de fréquence, du système de refroidissement …

Module spécifique RQ-CW

  • Déport du module de génération des impulsions (PULSER). Dans le cas d’une installation nécessitant plusieurs drivers LYDYA™, l’intégration peut être facilitée par le déport des modules de génération des impulsions au plus près des diodes. (Possibilité de déport jusqu’à 20 mètres).
  • Module de puissance additionnel. Pour des applications nécessitant des caractéristiques différentes, il est possible d’utiliser des modules de puissance additionnels.

Spécifications techniques

  • Nombre de sorties 1 ou 2 sorties
  • Courant crête 0 – 180 A
  • Tension de charge utile 0 – 38 VDC ou 0 – 96 VDC
  • Largeur d’impulsion 20 – 1500 µS (t)
  • Temps de montée / temps de descente ≤ 20µS
  • Fréquence de répétition des impulsions (F) Mono coup à 1 kHz
  • Délai trigger Diode / trigger Pockels 0 – 2000 µS
  • Puissance moyenne maximale (Pcrête x F x t)

Version 1 sortie :
Tension Utile : 0 – 38 VDC / Puissance = 500 W
Tension Utile : 0 – 96 VDC / Puissance = 1250 W
Version 2 sorties :
Tension Utile : 0 – 38 VDC / Puissance = 250 W / sortie
Tension Utile : 0 – 96 VDC / Puissance = 625 W / sortie

  • Alimentation secteur 90 – 240 V @ 50 – 60 Hz, avec module « Correcteur du Facteur de Puissance » intégré.
  • Dimensions (L x h x l) :

Version 1 sortie :
19’’ x 3’’1/2 x 21’’ (483 mm x 89 mm x 534 mm)

Version 2 sorties :
19’’ x 3’’1/2 x 21’’ (483 mm x 89 mm x 534 mm)

  • Verrouillage du dispositif par clé.
  • Pilotage par la face avant ou en mode distant, par logiciel (cf. IHM).
  • Visualisation de la consigne de courant en façade et potentiomètre de réglage.
  • Protection complète des diodes (stabilité du courant, circuit de protection contre les inversions de polarité, système CROWBAR de protection contre les dépassements de limite de courant, réglage précis de la consigne de courant, overshoot < 1% …).
  • Synchronisation des impulsions de courant et du déclenchement de la cellule de Pockels sur l’horloge interne ou sur un signal Trigger externe.
  • Signalisation des défauts en face avant et au niveau du logiciel de pilotage (dépassement température diodes, défaut de l’alimentation, arrêt d’urgence activé, limite de courant atteinte, défaut de charge, défaut de largeur d’impulsion …).
  • Sortie de monitoring des impulsions de courant sur une fiche BNC en face avant.
  • Jeu d’entrées de type « contacts secs » dédiés à la gestion de la sécurité du laser (autorisation d’ouverture de l’obturateur extracavité, état de maintenance, ouverture du capot de protection du laser, état du bouton d’arrêt d’urgence,…).
  • Alimentation 24 V et déclenchement temporisé permettant le contrôle d’un voyant bleu « Danger laser », obligatoire sur les installations de classe I.
  • Source de tension auxiliaire (24 VDC – 100 W) destinée à l’alimentation des équipements périphériques du laser.

Témoignage client

Laboratoire de recherche LULI – Université de Paris-Saclay :

« Le LULI2000, laser de classe kilojoules pour la physique des plasmas, utilise depuis 10 ans des drivers laselec pour piloter ses systèmes nanoseconde et picoseconde. Ces drivers ont donné de bons résultats sur différentes têtes d’amplifications laser avec des milieux à gain tel que le Nd:Glass et le Nd:YLF. Ces alimentations fortes tensions et courants nous permettent de piloter des diodes laser pompant nos amplificateurs régénératifs jusqu’à des puissances de 6 kW sous 140 V. Ces alimentations sont globalement fiables, compactes, performantes et concurrentielles. Pour cela, nous les utilisons largement dans notre front end du LULI2000. »