Trame

Laselec récompensée pour sa stratégie à l’export

La société toulousaine Laselec, conceptrice et fabricante de machines de marquage de câbles par laser UV pour l’industrie aéronautique principalement, vient d’être primée début octobre. Des mains des Dirigeants commerciaux de France, et d’Ubifrance, la société fondée en 2001 par Eric Dupont a reçu le trophée du « Développement à l’international ». Un prix mérité au regard des perfomances à l’exportation. « Déjà en 2002, explique Marie-Line Clémençon-Laval, Laselec réalisait 66 % de son CA à l’export. Aujourd’hui, nous à 80 %. »

D’abord en Europe, puis très vite aux Etats-Unis avec l’ouverture d’une filiale à Dallas en 2004, Laselec s’installe ensuite à Munich et à Casablanca. Une nouvelle agence ouvrira ses portes à Sydney en janvier 2008 avec pour mission de conforter les clients existants à Taiwan et au Japon et de doubler les ventes des machines d’ici deux ans sur l’ensemble de la zone Asie-pacifique. Puis en 2008-2009, Laselec s’ancrera en Chine et au Brésil.

Avec un CA de 4,7 millions d’euros en 2006, une quarantaine de salariés déployée dans le monde, Laselec n’en oublie pas le marché français. « Avec 15 clients directs, nous avons 90 % du marché français. Nous souhaitons le conforter et développer notamment le marché de la maintenance aéronautique », ajoute Marie-Line Clemençon-Laval. Avec une croissance annuelle de l’ordre de 20 à 30 %, Laselec, qui veut aller « toujours plus vite et plus loin » selon la directrice commerciale, s’appuie sur des aides à l’accompagnement comme celles de l’Oséo-Anvanr.

LADEPECHE.fr
Auteur: Audrey Sommazi

30 Novembre 2007